Bonjour à chacun et chacune,

Alors que la pandémie de coronavirus bouleverse nos habitudes de vie, nous sommes encouragés à vivre ce temps de crise en tournant notre regard vers le Christ à l’approche de Pâques. La période de confinement actuelle nous invite plus intensément à la bienveillance envers les autres et nous insère encore plus dans des moments de prière. Certes, la tentation est grande de vouloir se laisser abattre, de se décourager devant les événements actuels au lieu d’y faire face.

La Semaine sainte et la fête de Pâques sont là pour nous proposer de marcher sur les pas de Jésus qui accepte de faire face à la croix. Il donne sa vie par amour pour nous, et ce, jusqu’au bout! Et Dieu le Père ne l’abandonne pas; il le ressuscite! Notre marche en ces Jours saints nous relance à témoigner de notre espérance en Dieu qui est avec nous. Nous le faisons d’abord en demeurant confiants et sereins.

Au moment où tout est plus calme, une autre épidémie peut se propager : la peur du silence. En faisant mémoire de Jésus lors de son dernier repas, sa crucifixion, sa mise au tombeau et sa résurrection, nous découvrons que Dieu parle dans le silence… Ces derniers jours, j’ai été touché par les propos de Marie-Laure Chopin, écrivain, dans une entrevue qu’elle a accordée : « Dans le silence, Dieu parle ma langue. Une langue sans mots. Il parle exactement pour moi. » Et parfois, si je ne le comprends pas, ce n’est pas parce qu’il murmure, c’est parce que la surdité est de mon côté.

Au cœur de la pandémie qui nous convie à vivre chez nous la Semaine sainte et Pâques, n’ayons pas peur du silence par lequel Dieu se communique à nous. Sa présence dans le silence refait nos forces, consolide notre confiance et soutient notre espérance. À ceux et celles pour qui c’est plus difficile de l’accueillir, sachez que votre frère évêque prie et espère pour vous!

Déjà, je vous souhaite de Joyeuses Pâques. Que le Ressuscité soit votre soutien et réconfort pour entrevoir les prochains jours avec confiance.

Je vous bénis avec la joie pascale!

† Pierre Goudreault

Évêque de l’Église de Sainte-Anne-de-la-Pocatière


PROJET DE LOI C-7 – Loi modifiant le Code criminel

Élargissement des critères pour l’admissibilité à l’aide médicale à mourir


Inquiétant! – On pourra avoir recours à l’aide médicale à mourir même quand la mort naturelle n’est pas raisonnablement prévisible – On pourra renoncer à donner son consentement final à la procédure létale quand la mort naturelle est raisonnablement prévisible

Troublant! – Un sondage en ligne discutable, partial et précipité sous-tend ce projet de Loi – Une mise à l’écart systématique des points de vue différents

Affirmons! – Le droit inaliénable à la vie qui ne peut être enlevé par les autres – L’importance de la compassion pour les personnes malades et mourantes – Notre responsabilité de protéger les plus vulnérables d’entre nous – La possibilité de soulager la douleur et la souffrance sans recourir au meurtre

Exigeons! – Un processus public, transparent et ouvert à une grande diversité de voix – La prise en compte des principes moraux et éthiques inviolables – D’être entendus!

Agissons! Votre députée ou député doit entendre votre opinion!

  • Si vous le voulez, utilisez le formulaire électronique ci-bas

  • Inscrivez votre code postal et appuyez sur « Trouver un politicien » Votre député sera automatiquement choisi

  • Personnalisez le message déjà inscrit dans le courriel

  • Votre députée ou député et le premier ministre recevront votre courriel

ICI : ENVOYER UN COURRIEL À VOTRE DÉPUTÉ: https://www.coalitionsanteconscience.ca/gouvernement_federal

ICI : MESSAGE DES ÉVÊQUES CANADIENS:

https://www.ecdsh.org/wp-content/uploads/2020/03/projet_loi_c-7_eveques_canada.pdf



24/70

Proclamer partout l’Évangile! 

                                                                                                             

Marc 16, 20

  • Facebook - Black Circle

© 2018 Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Tous droits réservés.