Un mot de notre évêque REDÉCOUVRIR L’ÉGLISE DOMESTIQUE

Que le Christ, bon Berger, soit la source de votre confiance!

Depuis bientôt deux mois, nous sommes en confinement et nous devons mettre en pratique les mesures de distanciation sociale. Cela nous demande de la persévérance et de la confiance en l’avenir. Plusieurs d’entre nous se réjouissent de pouvoir retrouver les membres de leur communauté lors d’un prochain rassemblement dominical à leur église. Après ce temps de jeûne du Pain de vie, nous apprécierons célébrer de nouveau l’eucharistie comme don de Dieu.

Il est vrai que nos lieux de culte sont fermés aux rassemblements depuis le commencement de la pandémie du coronavirus COVID-19. Nombreux sont ceux et celles qui y font l’expérience d’être Église avec leurs frères et sœurs. N’avons-nous pas à redécouvrir la richesse de l’Église domestique, vivante dans notre maison? Dans les années 1960, le concile Vatican II reconnaît que la famille est une sorte d’Église, « l’Église domestique ». C’est la première fois que l’on retrouve cette expression dans l’enseignement ecclésial depuis les premiers siècles avec saint Jean Chrysostome.

La famille chrétienne est une « petite Église » ou une « cellule ecclésiale ». Il en va de même pour des personnes en résidence qui vivent sous le même toit. N’avons-nous pas oublié la réalité de l’Église qui est à la maison, capable de transmettre l’Évangile?

Ce temps de confinement est une chance à saisir pour redécouvrir l’appel à faire de nos maisons des « petites Églises » en communion les unes avec les autres pour former la grande Église. Chaque foyer devient une « Église domestique » lorsque les personnes qui y vivent forment un milieu privilégié d’humanisation et d’annonce de l’Évangile. Elles le font en mettant en pratique des valeurs telles que l’accueil, l’amour, l’entraide, le pardon et le partage. Elles créent un espace où l’Évangile est transmis en se ressourçant dans un moment commun de prière et en rendant service aux autres. Les personnes seules y contribuent aussi en formant avec d’autres à distance une petite Église lors d’un partage de la parole de Dieu sur Internet. La famille est aussi une petite Église puisque l’amour est appelé à grandir dans le couple ainsi qu’entre les parents et les enfants.

Au moment où les églises-bâtiments sont fermées, il y a plus d’Églises domestiques ouvertes. Je vous remercie d’être une famille, un groupe de résidents ou une personne seule en réseau avec d’autres à distance qui formez des petites Églises. En ce temps plus difficile de confinement, il est bon de s’appuyer sur son Église domestique pour demeurer des disciples bien en vie et missionnaires.

† Pierre Goudreault

Évêque de l’Église de Sainte-Anne-de-la-Pocatière




76 vues

Proclamer partout l’Évangile! 

                                                                                                             

Marc 16, 20

  • Facebook - Black Circle

© 2018 Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Tous droits réservés.