Rechercher

QUE FÊTE-T-ON LE 2 FÉVRIER? LA MARMOTTE OU LA CHANDELEUR?

Dimanche matin prochain, nos médias nous rebattront les oreilles en nous parlant de Phil, la marmotte qu’on aura tirée de son terrier pour vérifier si elle verra son ombre ou non… Si oui, elle retournera sous terre pour six (6) semaines. On dira alors que l’hiver se poursuivra encore pendant une quarantaine de jours, soit jusqu’à la date probable du printemps…




Pour nous, de l’Église catholique, le 2 février c’est la fête de la présentation du Seigneur au Temple, là où, recevant l’enfant Jésus dans ses bras, le vieillard Syméon le qualifiait de « lumière qui se révèle aux nations » (Lc 2, 32). Voilà pourquoi, depuis le pontificat de Gélase 1er(492-496), on associe la présentation de Jésus au Temple à une fête de lumière. À cette époque, on parlait davantage de « fête des chandelles », du générique latin « candela » qui, en langage populaire est devenu Chandeleur.


Ce faisant, Sa Sainteté Gélase 1er a réussi à transformer une fête païenne en fête religieuse. En effet, auparavant, dès le début du mois de février, les Romains célébraient les « Lupernales » en hommage à Lupernus, dieu de la fécondité et des troupeaux. De leur côté, les peuples celtes fêtaient Imbolc; un rite en l’honneur de la déesse Brigit qui célébrait la purification et la fertilité au sortir de l’hiver. Il faut se rappeler que sur le territoire européen, l’hiver prend fin beaucoup plus tôt qu’au Québec!...


Poussons encore plus loin notre raisonnement en nous rappelant qu’une période de 40 jours sépare la fête de Noël de la Chandeleur et que le carême, qui prépare notre cœur à fêter le Christ ressuscité, dure aussi une quarantaine de jours… Coïncidence ou pas? Il y a aussi 40 jours entre la fête de Pâques et la fête de l’Ascension du Seigneur… Autant de fêtes lumineuses pour nous qui plaçons notre foi en un Dieu plein d’amour...

35 vues

Proclamer partout l’Évangile! 

                                                                                                             

Marc 16, 20

  • Facebook - Black Circle

© 2018 Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Tous droits réservés.