Inspiration cistercienne




Le « Pèlerinage urbain à saveur cistercienne » qui s'est déroulé samedi dernier à La Pocatière a réuni une soixantaine de personnes en provenance des trois unités missionnaires de notre diocèse. La nature aidant, cette activité fut un grand succès. Tous furent heureux de retrouver en cette circonstance Dom Yvon-Joseph Moreau, en forme et inspirant. Notre évêque émérite bien aimé a puisé abondance de réflexions et d'intuitions éclairantes à la source de la vie monastique, pour nous les proposer au fil de ce parcours synodal unique.


La journée s'est ouverte par une première marche qui a conduit à la prière des Laudes, sur le palier de la montagne du Collège. Ce moment de louange du matin est l'une des principales liturgies des heures, ou temps de prière, chez les moines cisterciens comme dans l'Église universelle. Le premier des trois entretiens de Mgr Moreau s'est tenu tout de suite après, suivi d'un temps d'échange, comme pour les autres entretiens qui ont suivi. Le second a eu lieu avant l'Eucharistie célébrée à la chapelle du Collège, sous la présidence de Mgr Goudreault, Mgr Moreau et Mgr Blanchet.

Le groupe s'est ensuite déplacé au Sanctuaire Notre-Dame-de-Fatima sous un soleil radieux pour le dernier entretien, suivi des Vêpres. Si la vie monastique est une recherche de Dieu, celui-ci se laisse trouver dans la prière, mais aussi dans les sœurs et les frères avec lesquels nous cheminons en communauté. En priant, ne formulant que l'unique demande de la charité, nous développons un regard contemplatif sur les autres.

« Devenir « la face fraternelle de la résurrection » (Yves Saoût), c'est peut-être là la plus belle définition de toute communauté chrétienne, qu'elle soit monastique, familiale, paroissiale ou diocésaine... ».




Vivement merci au Comité de jumelage avec Val Notre-Dame, composé de France Sauvageau, Nadia Pelchat et Guy St-Michel, qui entourent Mgr Blanchet, Mgr Moreau et Mgr Goudreault sur cette photo.

Merci également à Katy Picard, qui a fait la promotion de cette activité et à qui nous devons ce cliché exceptionnel.


41 vues0 commentaire