Rechercher

Le pape publiera bientôt de nouvelles lois et directives

Protection des mineurs :

Le pape publiera bientôt de nouvelles lois et directives

Au lendemain du sommet sur la protection des mineurs, tenu à Rome du 21 au 24 février dernier, le P. Federico Lombardi, modérateur de cette rencontre, indiquait que le pape François « allait bientôt publier un nouvel ensemble de lois et de directives concernant la protection des enfants ». Ces mesures, ajoutait le Père Lombardi, emprunteraient la forme d’un « motu proprio », c’est-à-dire une lettre apostolique, ou une bulle papale, émise par le pape de sa propre initiative. De plus, il semble bien qu’un manuel énumérant un ensemble de lignes directrices sera aussi publié prochainement. Ce manuel « aidera les évêques du monde entier à comprendre clairement leurs devoirs et leurs tâches dans le traitement des cas d’abus commis à l’encontre d’enfants ». Selon ce que rapportait l’agence Présence, il semblerait aussi que le pape François souhaite modifier la loi en vigueur dans l’Église concernant le crime d’acquisition, de possession ou de diffusion d’images de pornographie juvénile par un clerc, « en faisant passer l’âge de référence de 14 ans à 18 ans ». Enfin, confiait aussi le Père Lombardie lors d’une conférence de presse suivant le sommet, le Saint- Père voudrait aussi « créer des équipes spéciales composées de personnes compétentes » qui aideraient les diocèses et les conférences épiscopales qui doivent affronter des situations d’abus sur mineurs.


Ayant pris part à ce sommet, Mgr Lionel Gendron, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CÉCC) a rappelé que l’Église canadienne fut l’une des premières à énoncer des directives concernant la protection des mineurs. C’est en 1992 que la CÉCC publiait « De la souffrance à l’espérance », énonçant les premières lignes directrices au niveau national pour lutter contre les abus. De nouvelles « Orientations » ont été publiées en 2007 puis, en octobre 2018, la Conférence canadienne lançait « Protection des personnes mineures contre les abus sexuels : Appel aux fidèles catholiques du Canada pour la guérison, la réconciliation et la transformation .» Avec ce document, précisait Mgr Gendron aux journalistes de Vatican News, « les évêques s’intéressent d’abord aux victimes, insistant sur la nécessité de bien les accueillir et de saluer leur courage. Ils examinent aussi les mesures prises contre les membres du clergé qui auraient commis des abus.


Il est demandé de rendre publiquement des comptes ».

Signalons que Mgr Gendron était du nombre des 190 évêques, patriarches et cardinaux qui, le samedi 23 février dernier, ont participé à une liturgie pénitentielle dans le cadre du sommet. À cette occasion, tous ces hommes d’Église ont émis une « confession » publique. Publié par l’agence de presse Zénit, le texte de cette confession dit notamment : « Nous confessons que nous n’avons pas reconnu la souffrance de beaucoup de victimes ni offert de l’aide quand c’était nécessaire. » « Nous confessons que souvent, nous, évêques, n’avons pas été à la hauteur de nos responsabilités. »




0 vue

Proclamer partout l’Évangile! 

                                                                                                             

Marc 16, 20

  • Facebook - Black Circle

© 2018 Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Tous droits réservés.