• Facebook - Black Circle

© 2018 Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Tous droits réservés.

Rechercher

Grâce à la foi


Grâce à la foi, c’est l’expression utilisée par l’auteur de l’épître aux Hébreux pour parler de nos ancêtres dans la foi, nous rappelant tous les obstacles qu’ils ont surmontés et tout le bien qu’ils ont accompli, grâce à leur foi… Vers l’an 3000, puisse-t-il se trouver un auteur qui écrive une telle lettre à notre sujet… J’aimerais y trouver un passage semblable à ce qui suit.

« Les chrétiens et les chrétiennes du XXIe siècle, au Québec, ont connu des temps difficiles : ils ont vu la pratique dominicale diminuer avec une rapidité étonnante… Ils ont vu le nombre de prêtres, de religieux et de religieuses, fondre en quelques années… Ils ont dû transformer, vendre ou démolir bon nombre de leurs églises… Le mépris et le rire moqueur ne leur ont pas été épargnés… Mais grâce à la foi, ils sont restés fidèles…

Grâce à la foi, ils ont mieux compris que leur vocation était d’être un levain, enfoui et caché dans la pâte… une lumière qui n’attire pas l’attention sur elle-même mais sur tout ce qu’il y a de beau autour d’elle… un sel qui aide à conserver et qui contribue à donner du goût, même si on l’oublie…

Grâce à la foi, ils ont été une Église humble et vraie, véritable signe de salut parce que véritable servante de la miséricorde… Une Église petite et faible, mais forte du salut qu’elle accueillait et dont elle témoignait fraternellement au cœur du monde…

Grâce à la foi, ces hommes et ces femmes, jeunes et moins jeunes, ont su rappeler que : Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous (1Jn 4, 12)… Grâce à la foi, ces hommes et ces femmes ont vu que Dieu, lui, savait reconnaître ceux et celles qui ne le connaissaient pas et affirmaient même ne pas croire en lui, mais qui se montraient attentifs à l’affamé, à l’assoiffé, à l’étranger, au pauvre, au malade, au prisonnier… Grâce à la foi, ils se rappelaient la belle parabole de Jésus, déclarant : Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait (Mt 25, 40).

Grâce à la foi, ces hommes et ces femmes, parfois avancés en âge, ont su maintenir vivante au cœur du monde la belle flamme de l’espérance !… »

† Yvon Joseph Moreau

évêque de Sainte-Anne


11 vues

Proclamer partout l’Évangile! 

                                                                                                             

Marc 16, 20