Laudato Si

(Sois loué, Dieu créateur)

Pierre%2520m%25C3%25A9ditatif%2520%2520(
Ressources
Assemblée des évêques du Canada
Show More

Malgré tout, il continue de nous aimer!

LE SEIGNEUR DE PÂQUES

On a essayé par la violence, il a continué avec l’amour. On a essayé par les crachats, il a continué dans le silence. On a essayé par le mensonge, il a continué dans la transparence. On a essayé par les coups, on a essayé par les pièges, il a continué. On a essayé par l’envie d’abandonner qui s’empare de chacun lorsque vient la panique devant l’inutilité de toute action, il a continué dans la confiance en la volonté du Père. On a essayé par le ridicule, il a continué dans la dignité, avec le manteau rouge sur l’épaule, comme les fous. On a essayé par les clous, il a continué avec le pardon. On a essayé par la solitude de l’extrême angoisse des condamnés. Il a continué en se remettant entre les mains du Père. Alors, on a essayé par la mort, car la mort, c’est connu, est la solution finale, personne ne peut aller au-delà, car la mort, c’est connu, est l’ultime puissance, l’obstacle dernier sur lequel chacun trébuche, même le plus grand, même le plus saint, même le Fils, fût-il le Bien-Aimé de Dieu. Mais il a continué. Animé par l’amour du Père, il est entré dans la mort comme on entre dans un obstacle qui verrouille le passage! Il a été brisé, éclaté, son corps et son esprit ont été déchirés. Mais il a continué et il est passé : le Père l’a maintenu debout! C’est fait à Jamais, la mort est définitivement entamée et l’entaille ira s’agrandissant, car désormais la mort a perdu son pouvoir. Pour l’éternit6é, le passage est dégagé : c’est Pâques pour toujours. (Charles Singer. Saisons, Desclée, octobre 1989, p. 127)

 radio

Le diocèse est composé de trois unités missionnaires 

Journée mondiale des communications sociales

Célébrée au Canada le 24 mai prochain, en la solennité de l’Ascension, la Jour-née mondiale des communications sociales 2020 aura pour thème « Afin que tu puisses raconter à ton fils et au fils de ton fils » (Ex. 10, 2) La vie se fait histoire.


Le 24 janvier, fête liturgique de Saint François de Sales, patron des journalistes, le pape François publiait son message annuel en attirant notre attention sur la nécessité de transmettre des récits empreints de vérité et d’exacti-tude. [...]« Nous avons besoin, écrit le pape, de respirer la vérité des bons récits, [...] des récits qui construisent, et non qui détruisent; des récits qui aident à re-trouver la force d'aller de l'avant ensemble. Dans la confusion des voix et des messages qui nous entourent, nous avons besoin d'un récit humain, qui parle de nous et de la beauté qui nous habite. Un récit qui raconte que nous faisons partie d'un tissu vivant; qui révèle l'entrelacement des fils par lesquels nous sommes rattachés les uns aux autres. »


Plus loin dans son message, le Saint-Père rappelle que « les récit nous marquent, façonnent nos convictions et nos comportements, ils peuvent nous aider à com-prendre et à dire ce que nous sommes. » Et il ajoute que les récits de tous les temps ont un « cadre » commun : la structure prévoit des « héros » qui combattent le mal, stimulés par une force qui les rend courageux. Et cette force, c’est l’amour, dit encore le pape François.


Et bien sûr, aux yeux du pape François, le « récit des récits » demeure l’Écriture sainte puisque « la Bible est la grande histoire d’amour entre Dieu et l’humanité ».

Proclamer partout l’Évangile! 

                                                                                                             

Marc 16, 20

  • Facebook - Black Circle

© 2018 Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Tous droits réservés.